Go Back

Donor profile: Amy Zimmerman

Profil de donateur : Amy Zimmerman


Amy Zimmerman se présente elle-même comme une accro à l'aventure. Elle a fait un câlin à une tarentule. Elle s'est essayée au saut en parachute, à la descente en eau vive et à la montgolfière. Et elle a voyagé dans près de 30 pays, s'est imprégnée de cultures et de cuisines exotiques. C'est à juste titre qu'elle choisit en premier l'adjectif « aventureuse » pour se définir dans le jeu des noms, l'activité de présentation où chaque personne choisit des adjectifs qui commencent par la première lettre de son prénom. Amy adore la vie. Qu'il s'agisse de sa famille, du service ou de son travail, elle vit pleinement chaque instant. Ainsi, « aimable », « adaptable », « ambitieuse » et « activiste » sont les autres adjectifs qu'Amy utilise pour se décrire dans le jeu des noms.

Ce dernier adjectif est relativement récent, aussi surprenant soit-il. Elle l'a ajouté lorsque son engagement et sa passion pour le projet Eliminate, un partenariat entre Kiwanis International et l'UNICEF pour éliminer le tétanos maternel et néonatal (TMN), se sont intensifiés.

« Je ne me considérais pas comme une activiste avant qu'un collègue ne me décrive comme telle. Les activistes n'ont pas toujours bonne réputation, commente Amy. Alors j'ai cherché la définition et certains éléments semblent me correspondre. Je me bats réellement pour le changement social, je veux que le monde soit meilleur, débarrassé du tétanos maternel et néonatal. Je veux que tous les enfants aient la possibilité de grandir, de saisir des opportunités, de rire et d'aimer, de s'amuser, d'apprendre et de relever des défis. »

Amy a commencé à défendre le projet Eliminate en 2011, mais son engagement chez Kiwanis a débuté des années auparavant dans le club Key de son lycée, Carroll High School, à Dayton, dans l'Ohio. Elle s'est ensuite inscrite à CKI et aux anciens de CKI. Puis, passionnée par le service, Amy est naturellement devenue membre de Kiwanis.

Elle dirige actuellement les efforts de collecte de fonds du club Kiwanis de Cincinnati. Le club s'est engagé à collecter 127 500 USD pour le projet Eliminate. L'une de ses activités préférées a été de concevoir et de vendre des cartes de vœux, collectant 4 200 USD au cours des trois dernières années.

« Les premières collectes de fonds de notre club comprenaient un vide-grenier et un événement sur le thème “Anges et démons”, explique Amy. Nous sommes rapidement passés de “Nous pensons que nous pouvons faire quelque chose” à la collecte de 1 000 USD via diverses activités. Notre objectif semble ainsi plus réalisable. »

En plus de soutenir la collecte de fonds, Amy occupe également le poste de coordinatrice multi-divisions pour le projet Eliminate dans le district Ohio de Kiwanis. Elle identifie des opportunités de collecte de fonds pour le district, recrute des bénévoles et entretient la motivation de son équipe. Cette expérience la prépare à occuper le poste de gouverneur du district de l'Ohio l'année prochaine.

« J'ai appris tellement grâce à ce travail de bénévole. En tant que gouverneur élue, je me sens mieux équipée pour guider et diriger l'organisation au cours des 100 prochaines années de service. »

Responsable de la clientèle pour le compte de Procter & Gamble chez Hewlett-Packard Company, Amy n'a pas une minute pour elle. La jeune professionnelle trouve quand même le temps de voyager, de jouer au volleyball et au golf, de passer des moments avec sa famille et ses amis et de pratiquer la photographie. Amy fait également de Kiwanis et du projet Eliminate une priorité.

« Les gens me demandent souvent ce que je fais pour m'épanouir personnellement. Ma réponse est : Je fais du bénévolat. Je reçois autant que je donne, explique-t-elle. J'encourage les gens à faire de même. Et quand c'est moi qui reçois, je dis “merci”. Tout cela fonctionne de manière mystérieuse. »

Son engagement s'est poursuivi cette année. Amy a eu la chance d'observer le succès du projet Eliminate au Cambodge — et d'ajouter un autre pays à sa liste.

En repensant aux femmes de villages isolés dans la province Mondulkiri au Cambodge, les yeux d'Amy s'embuent. « Une femme du village et une bénévole chargée d'informer sur le tétanos maternel et néonatal nous ont raconté leur histoire. Je me souviens de la souffrance et de la peine sur les visages de ces femmes magnifiques quand elles racontaient, par le biais d'un interprète, la perte de leurs enfants, un bébé de 17 jours et un enfant de six ans. Elles ne comprennent pas vraiment pourquoi leurs enfants sont morts, mais ces moments ont à jamais marqué leur cœur. »

« Le tétanos est présent partout dans la terre, la poussière etc., ajoute Amy. Les femmes des pays en développement n'ont ni informations ni accès aux vaccins. C'est parce que je peux faire quelque chose que je m'implique. »

L'engagement de Kiwanis dans l'élimination du tétanos maternel et néonatal au Cambodge a débuté en 2011. Aujourd'hui, cinq ans plus tard, l'Organisation mondiale de la Santé a déclaré le Cambodge débarrassé du TMN.

« Je suis si reconnaissante pour cette expérience au Cambodge et de faire partie du projet Eliminate. Kiwanis et l'UNICEF rendent vraiment le monde meilleur, un enfant et une ville à la fois ! », affirme-t-elle. « Je suis sûre que nous éliminerons le TMN, et je pourrai dire que j'y ai contribué. »

Facebook DZone It! Digg It! StumbleUpon Technorati Del.icio.us NewsVine Reddit Blinklist Furl it!

French Give Les dernières nouvelles par courriel