“Scenic, diverse... beautiful Vancouver.”

Milton Peach, Carbonear Club, Eastern Canada and the Caribbean District

Convention news


Go Back

And the winner is...

Inès Marinho, a member of the Kiwanis club of Pointe-à-Pitre, EC&C District, shared her story about a memorable experience at the Kiwanis International convention. And we’re pleased to present Inès as the winner of the best convention story contest. 
But you have another opportunity to tell a story and be a winner: Tell us about your best education experience at a Kiwanis International convention—and get a chance to win a Kiwanis Family Store grab bag worth US$75. Or two tickets to see the Midtown Men concert in Vancouver.

In the meantime, we welcome you to read Inès’ inspiring words about her most memorable Kiwanis International convention experience:
My name is Inès Marinho, I became a Kiwanian on July 26, 2008. I’ve already attended 3 Kiwanis International conventions: Las Vegas, Geneva and New-Orleans. They filled me with joy and I hope to participate in every convention in the future.
However, the one which will last forever in my memory is my first convention in Las Vegas. I was very touched and impressed to see so many people gathered in the same place for the same purpose. Thousands of people, walking in unison and reaching in the same direction: children, the future of Humanity.

I come from Guadeloupe, a small island in the French West Indies counting 450,000 inhabitants, and it was the first time that I had attended a meeting of this scale. I had never been in a huge place like this before and I couldn’t even have imagined a part of it if I had stayed only on my island. Also, it was great to meet people from all over the world, USA, England, Italy, Japan, Australia, France, Panama, Curacao, Jamaica, etc. All continents were represented.
The universe works together for the happiness and the well-being of the most vulnerable beings on Earth: the children! Children give us happiness when they are happy, fed, hopeful, healthy or when they can go to school. They can always rely on us. Thanks to volunteers representing this universe in action led by the same motto: Serving the Children of the World.
At the Las Vegas convention, I became a sergeant-at-arms to feel the Kiwanis spirit. I was very proud, and my desire to serve the children of the world increased when I saw how the Kiwanis International staff members were focused on their missions. Every detail was important, such as advertising, logistics and human resources in order to set up the greatest meeting to serve the children of the world.
The Eliminate Project was revealed at that convention. This project took out any doubts, if ever I had any, that I had found the right organization to help children.
The convention reached a high when President Sylvester Neal launched his motto: Light a Fire! Then thousands of Kiwanians throughout the audience raised their bright sticks. I remained speechless...
On that day, I became a Kiwanian ready to serve the children of the world against all odds. I recommend that Kiwanians attend at least one convention in their lives so that they can go straight to the heart of the Kiwanis spirit and understand the dimension and the role they play within Kiwanis International.


In French, my own language:

Mon nom est Inès Marinho je suis Kiwanienne depuis le 26 juillet 2008, date à laquelle j’ai été intronisée et j’ai déjà assisté à 3 conventions internationales : Las Vegas, Genève et Louisiane, toutes les trois m’ont remplie de joie, j’en connaîtrai encore d’autres, car je souhaite participer à toutes les conventions dans la mesure du possible. Je sais qu’il y aura des conventions qui me procureront beaucoup de plaisir, mais celle qui restera gravée à tout jamais dans ma mémoire c’est la toute première. Celle de Las Vegas.
J’étais très émue et très impressionnée de voir autant de personnes rassemblées dans un même lieu, pour les mêmes raisons. Des milliers de personnes, marchant comme un seul homme et regardant dans la même direction : celle des enfants et donc celle de l’avenir de l’humanité.
Tout d’abord, le nombre de personnes présentes m’a fortement impressionnée ; il faut savoir que je viens de la Guadeloupe, une petite île de la Caraïbe qui compte environ 450 mille habitants ; il n’existe aucun lieu chez moi pouvant contenir un si grand nombre de personnes en même temps pour un meeting de cette envergure.
En second lieu, je n’avais jamais rencontré autant de personnes venant de lieux si divers : Japon, Australie, France, Panama, Philippines, Jamaïque, Sénégal, etc., etc. Tous les continents du monde étaient représentés. Au nom d’une seule personne : l’enfant.
L’Univers en actions pour le bonheur et le bien-être des êtres les plus vulnérables de la Terre, les enfants.
Ceux-là même qui nous donnent eux aussi du bonheur quand ils sont heureux, quand ils sont repus, quand ils peuvent aller à l’école, quand ils sont en bonne santé, quand ils sont pleins d’espoir et quant ils nous font confiance.
Un groupe de bénévoles représentant L’Univers en action pour son propre devenir par la seule force d’une devise : Au service des enfants du monde !
J’avais décidé de rejoindre le groupe de Sergent d’Armes pour bien jouer mon rôle de Kiwanienne, et j’étais réellement très fière de moi, toutefois, en arrivant sur les lieux et en observant la conviction avec laquelle le staff du Kiwanis prenait sa mission au sérieux, mon désir de Servir les enfants s’est accru et raffermi.
Voir les moyens de communication, de logistique et les moyens humains mis en place pour Servir les enfants du monde m’ont sincèrement impressionnée. J’y pense tous les jours avec émotion.
C’est à la convention de Las Vegas que le projet Eliminate a été dévoilé, m’apportant alors la certitude si cela était vraiment nécessaire que j’étais sur la bonne voie et que j’avais choisi la bonne organisation pour venir en aide aux enfants.
Alors quand le président du Kiwanis, celui qui allait prendre ses fonctions le 1er octobre 2008 a lancé son slogan ; « Mettre le feu » et que des milliers de petits bâtons lumineux ont été brandis dans la salle par les Kiwaniens venus de toutes parts et par moi-même, j’ai été impressionnée.
C’est ce jour là que je suis réellement devenue une Kiwanienne prête à servir les enfants du monde. Qu’il pleuve, qu’il vente, qu’il grêle ou qu’il neige. Où que je sois. Et où que les enfants à servir soient.
Pour conclure, je dirai à tous les Kiwaniens, qu’il faut qu’ils assistent au moins à une Convention de leur vie afin que chacun prenne la dimension de son engagement et du rôle qu'il aura à tenir au sein du Kiwanis International pour garantir le bonheur des enfants. Chacun d’eux prennent la dimension de son rôle dans le changement, la progression, le devenir et l’avenir des enfants du monde.